Notre territoire

24
nov
2014
L’avenir de notre territoire vous intéresse, informez-vous !
L’avenir de notre territoire vous intéresse, informez-vous !

De nombreux projets se profilent sur notre territoire : sur le Plateau de Saclay, bien sûr, vous avez tous vu les travaux déjà bien engagés pour le passage du bus sur une voie dédiée entre le bœuf à six pattes et le rond-point de Saint-Aubin puis tout le long du CEA.

Mais pas seulement sur le Plateau. 

Les 54 fiches-projets sur lesquelles nous pouvons donner notre avis en tant que citoyens (enquête publique jusqu'au 20 décembre), concernent les communes de Bures, Gif, Les Ulis, Orsay, Palaiseau, Saclay et Saint-Aubin dans leur ensemble. Nous pouvons également, faire des propositions, des contre-propositions sur comment nous imaginons l’avenir pour notre territoire.

Pour nous aider à mieux connaître/comprendre les projets prévus, il y a eu cinq réunions publiques (2 à Palaiseau, 1 à Orsay, 1 à Bures et 1 à Saint-Aubin) mais elles sont déjà passées et aucune autre n’est prévue actuellement (sauf forte demande de la part des citoyens). 

Si vous les avez ratées… ou si d’autres questions vous trottent dans la tête, vous avez une autre solution : une commission d’enquête de 5 personnes a été mise en place qui assure des permanences dans les mairies de chaque commune, pendant lesquelles vous pouvez passer les voir. Elles ont en outre avec elles une très grande carte du territoire, avec les projets envisagés, qui permet de bien visualiser les choses. Voilà les horaires :

 

Permanences de la commission d’enquête dans les mairies :

27 novembre 9h30-11h30 Saint-Aubin 

29 novembre 9h-12h à Gif       

3 décembre 9h-12h Palaiseau      

4 décembre 15h-18h Orsay                    

6 décembre 9h-12h Bures       

6 décembre 9h-12h Les Ulis

8 décembre 14h-17h Saclay              

9 décembre 14h30-17h30 Bures  

12 décembre 14h-17h Palaiseau  

13 décembre 9h30-12h Saint-Aubin    

15 décembre 14h-17h Les Ulis  

16 décembre 14h-17h Saclay        

17 décembre 15h-18h Orsay           

18 décembre 14h30-17h30 Bures   

20 décembre à Gif 9h-12h à Gif

 

Vous trouverez en outre le dossier complet de l’enquête sur le site de la CAPS (colonne de droite de la page : http://www.caps.fr/amenager-durablement/enquete-publique-sur-le-cdt.html). Sur le site municipal de Gif, seul le contrat de développement territorial est en lien, mais ne le sont ni la motion ajoutée par la CAPS sur les registres d’enquête dès le 17 novembre, ni les avis des personnes qualifiées (Autorité environnementale, Conseil Régional, Conseil Départemental, Atelier International du Grand Paris…) qui chacune apporte un point de vue intéressant.

 

Ce que nous disions au sujet de cette enquête dans un précédent article : 

Cette enquête publique « CDT » (Contrat de Développement Territorial), demandant notre avis de citoyen sur « les projets sur notre territoire pour les 15 prochaines années »… 

1) … aurait dû être LE préalable à tout le reste.

Parce qu’aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est la toute première fois qu’est présenté en enquête publique l’ensemble du projet « Paris Saclay Territoire Sud » (les 7 km du Plateau qui vont du rond-point de Saint-Aubin à Polytechnique). Le bon sens aurait pourtant voulu que nos décideurs/élus demandent d’abord aux gens ce qu’ils pensent du tout avant de les faire s’exprimer sur des points précis. Or, c’est l’exact inverse qui a été fait : pour ne prendre que Gif en exemple, a été soumis à enquête publique d’abord le quartier Joliot-Curie (situé sur Moulon), puis le quartier de Moulon, puis seulement maintenant l’ensemble de la frange sud. Le président de la Commission Nationale du Débat Public lui-même, dans le bilan du débat public sur le Grand Paris publié début 2011, trouvait que « le Plateau de Saclay était un sujet très controversé » et se demandait « s’il ne conviendrait pas d’organiser un débat public sur l’aménagement de ce secteur ».

Cette enquête publique arrive donc alors que de nombreuses enquêtes publiques plus ciblées (TCSP, ZAC Moulon, ZAC Polytechnique, Centrale, RD36) ont d’ores et déjà engagé un certain nombre de  travaux, bien visibles quand on monte sur le Plateau. Elle laisse donc peu la parole aux citoyens MAIS elle la leur laisse quand même sur quelques points non encore figés.

 

2) … aurait dû voir son dossier d’enquête actualisé et chiffré

Le dossier soumis à enquête publique a été validé par les maires des 7 communes faisant partie du territoire du CDT le 2 septembre 2013. Depuis… les élections municipales de mars 2014 sont passées par là et 3 de ces 7 maires ont changé (Palaiseau, les Ulis et Saint-Aubin), élus justement pour que ce contrat ne reste pas en l’état (engagement du maire de Palaiseau à diminuer le nombre de logements sur la ZAC de Polytechnique et de la maire des Ulis de ne pas déplacer le centre commercial Ulis 2 à Saint-Jean de Beauregard et construire à la place 2000 logements).

Depuis septembre 2013 aussi (quatorze mois !), les projets ont évolué, se sont affinés, voire modifiés (la route de la lisière passerait encore plus près de Soleil, de façon à éviter des déboisements), ont été revus à la hausse (sur Moulon, ce ne sont plus 2000 logements familiaux qui sont prévus mais 2250) ou à la baisse (le learning center, pourtant emblématique de Paris Saclay, prévu initialement en deux bâtiments de 15.500 m² pour un coût de 100 millions d’euros semble plutôt s’acheminer vers un seul bâtiment de 10.000 m² pour un coût de 60, voire 39 millions d’euros). Est-ce bien sérieux de demander aux citoyens de réagir sur des projets qui ont peut-être complètement changé depuis ?

Est-ce bien sérieux, également, de présenter un dossier avec 54 fiches projets, sans que ceux-ci soient chiffrés et les financeurs identifiés, comme l’exige d’ailleurs le décret n° 2011-724 du 24 juin 2011 relatif aux CDT prévus par l'article 21 de la loi n° 2010-597 du 3 juin 2010 du Grand Paris ?

 

3) Mais malgré toutes ces réserves, l’essentiel est de PARTICIPER…

… et de ne pas laisser passer cette occasion de donner notre avis (dans les registres d'enquêtes mis à disposition du public jusqu'au 20 décembre dans les 7 communes, mais ouvert à toute personne, qu'elle habite ou non cette commune)  et de faire des propositions sur ce qui n’est pas déjà acté par les enquêtes publiques précédentes.

 

L’équipe de rédaction