Actualités municipales

02
oct
2014
Un conseil municipal vu du public
Un conseil municipal vu du public

30 septembre, premier conseil municipal vu du public. Je suis arrivée très curieuse, me demandant surtout si, sans disposer des textes des délibérations, j’arriverais vraiment à suivre les débats. La réponse a été « oui » malgré le regret de phrases d’élus comme « je ne le répète pas, c’est écrit dans le dossier » ou « vous en avez la liste détaillée dans le texte de la délibération. ». Merci de penser, mesdames et messieurs les élus, que le conseil est public et que des citoyens se déplacent pour vous écouter et tenter de comprendre ce qui se passe dans la commune. Ceci étant, le plus frustrant a été de ne pas pouvoir faire de commentaires « en direct »… je vous les livre donc, tels que j’aurais aimé les dire en ce soir de conseil : en trois mots : « Enfin ! », « Bravo ! » et «  Dommage ! ». 

 

* « ENFIN ! »… enfin est annoncée la date où nous, citoyens, allons pouvoir donner notre avis sur les 54 fiches-projets validés par les Maires (et par eux seuls, sans avis de leur conseil municipal) de 7 communes du territoire, dont Gif.  L’enquête publique sur le CDT « contrat de développement territorial » aura lieu du 17 novembre au 18 décembre 2014. Si M. Bournat a complété cette annonce en disant que vu l’importance, il y aurait une commission d’enquête (soit plusieurs commissaires enquêteurs), des réunions publiques, des registres à disposition du public en mairie, à la CAPS et en sous-préfecture, il n’a en revanche rien dit sur « quel dossier serait présenté à l’enquête » : celui validé en septembre 2013, obsolète et incomplet (en particulier, sans chiffrage systématique des projets comme l’exige un décret et silencieux sur leur mode de financement) ou un dossier mis à jour ? 

Pour télécharger le dossier du CDT où vous verrez des projets aussi variés qu’un bus en site propre gare de Gif/Christ de Saclay, le réaménagement du carrefour de Saint-Aubin avec des feux et le projet (contesté par les chercheurs de Soleil) de création d’une « route de la lisière » entre le synchrotron et le côteau boisé, la construction d’un collège de 600 places sur Moulon, le déménagement de la gendarmerie de la vallée au Moulon… :

http://www.ile-de-france.gouv.fr/Carrousel/Le-projet-CDT-Paris-Saclay-valide

 

* « BRAVO ! »… le renouvellement des conseils de quartiers tardait à venir, je m’inquiétais. Si ceux du mandat précédent avaient le gros défaut, comme nous le disions sur GemGif dès janvier 2012 (1), d’imposer de passer par un intermédiaire pour faire entendre sa voix de citoyen, ils avaient au moins le mérite d’exister. Eh bien non seulement, ils ont été reconduits hier soir, mais sont devenus, à mon sens, de VRAIS conseils de quartier, c’est-à-dire un lieu dont la définition donnée par M. Bournat lui-même en janvier 2013 (« une instance où les mots « rencontres », « échanges », « écoute », « partage », « dialogue », « débats », ont du sens » (2)), devient réalité, non pas pour les seules 75 personnes qui avaient jusque là le privilège d’y siéger, mais pour tout Giffois intéressé à donner son avis, proposer des solutions, des idées, pour son quartier, pour sa ville. Dans chaque quartier auront donc désormais lieu, deux fois par an, des réunions ouvertes à tous.

Je ne peux que dire « BRAVO ! », sans réserve et arrêter de lorgner vers Palaiseau, où le nouveau Maire, Grégoire de Lasteyrie, met en place depuis son élection une vraie démocratie de proximité… puisque désormais la même semble pointer son nez à Gif. Car les efforts ne se limitent pas à cette avancée pourtant déjà fort louable : trois autres dispositifs la renforceront : un numéro de téléphone permettant à tout citoyen de joindre M. le Maire, des petits déjeuners réguliers de M. le Maire avec une quinzaine de Giffois tirés au sort ainsi que la désignation d’un élu référent par quartier. 

 

* « DOMMAGE ! »… dommage que M. Bournat n’ait pas accepté les propositions des élus de NRGif, Olivier Villard et Giulia Fornasieri, concernant la page d’expression des élus dans le Gif Infos:

  • sur la taille des textes de chaque liste. Lors d’une réunion en juillet, M. Villard, après avoir souhaité formuler les choses autrement, avait rallié la position des représentants des deux autres listes (Gif 2020 et Gif avec vous) pour « 1/3 de la double-page pour la majorité, 2/3 de la double-page pour l’opposition, à charge pour elle de la partager équitablement ». Mais selon le Maire-Adjoint à la communication, il l’a fait trop tardivement et c’est donc le fonctionnement de l’ancien mandat qui était proposé dans le règlement intérieur : 1 page pour la majorité, 2/3 de la page restante pour Gif avec vous, le tiers restant pour NRGif. Nous savons, à GemGif, à quel point il est compliqué de développer des arguments, de creuser un sujet en 1250 signes espaces compris (faites l’exercice, vous comprendrez aisément la difficulté !). Olivier Villard avait de plus très bien montré pendant le conseil que « dans toutes les communes alentour, sauf trois, l’espace accordé aux élus est partagé à parts égales entre chacune des listes ». M. Bournat avait un prétexte facile, lui qui use si souvent de la comparaison avec les villes voisines pour démontrer à quel point « c’est bien à Gif », pour accepter, pour une fois, de prendre exemple sur elles.  
  • Olivier Villard proposait aussi que le 10 du mois, date à laquelle les élus des groupes des minorités doivent envoyer leur texte, les trois listes se les communiquent mutuellement, de façon à éviter, comme il l’a été délicatement dit, « les articles miroir » de la majorité répondant parfois « en direct » aux textes des minorités. Cette proposition a également été refusée par la majorité. Dommage encore une fois…

Les élus de NRGif ont donc logiquement voté contre le règlement intérieur. Mais j’ai mal compris pourquoi ceux de Gif avec vous ont voté pour, alors que François Romain était demandeur lui aussi de cette transparence et avait même qualifié de « plus chevaleresque » le fait que toutes les listes se communiquent les textes en même temps.

 

Prochain conseil municipal : le 18 novembre 2014.

 

Martine Debiesse

 

(1)   http://www.gemgif.fr/wbNewsFront/newsDetail/id/141

(2)   http://www.gemgif.fr/wbNewsFront/newsDetail/id/340